Trois semaines de télétravail

Près de trois semaines de télétravail à 100%, qu’avez-vous appris pendant ce temps ?

De mon côté, l’audit de suivi à 24 mois de la certification ISO 9001 a eu lieu. Audités comme auditrice étaient à domicile. C’est bien la première fois que je fais un audit en pantoufle ! Les preuves existaient ou pas mais tout était accessible (ou pas mais cela n’a rien à voir avec le sujet). Il est toujours possible d’encourager ou de guider avec les conversations deux à deux de Teams. Evidemment, l’erreur peut être fatale si un post est fait dans la conversation générale ! Cela a aussi permis de découvrir l’utilité de la fonction « Flouter l’arrière plan » ! Mes compétences en vidéo-conférence se sont nettement améliorées. Aucune de ces vidéoconférences n’a ressemblé aux sketchs qui tournent sur les réseaux en ce moment.

Pour mes journées de travail, elles commencent plus tôt et terminent plus tard mais je pense (doux euphémisme) qu’elles sont moins denses.

Il y a plus de monde aux réunions ! En particulier, je pense à deux réunions une hebdomadaire et une mensuelle qui n’avaient pas rassemblé les foules ces deux derniers mois et qui ont fait salle comble (si je peux me permettre). C’est vrai que sans pause café, les réunions reprennent du galon en temps que lieu/espace d’information.

Les Ressources humaines ont réagi en créant un espace café virtuel. Sympa et pas facile à animer. De fait, il est ouvert même aux collègues avec qui on ne prend pas le café mais surtout tout le monde ne le fréquente pas !

La solidarité marche toujours : j’avais des informations dans mon bureau qu’un collègue sur site a pu récupérer.

Je pense que mon entreprise a grandi car je ne suis pas en mesure d’assurer qu’elle encourageait le télétravail mais contrainte et forcée elle a su réagir !

J’avais plutôt imaginé le télétravail pour ponctuellement réaliser les tâches qui nécessitent plus de calme. Je n’avais pas imaginé de basculer dans un monde 100% virtuel qui supprime la communication informelle. Ce qui me manque le plus c’est le tour du matin !

Publié dans Travail | Tagué , | Laisser un commentaire

Les particules de virus visibles dans l’air

C’est à la nouvelle agence de presse AJP*, que le syndicat des entreprises françaises du luxe a annoncé son invention développée dans le plus grand secret depuis l’annonce du confinement en Italie.

« Communiqué de presse

Le syndicat des entreprises françaises du luxe est fier de vous annoncer que plusieurs de ses membres ont développé depuis le 9 mars 2020 un produit qui rend fluorescent le virus dans l’air.

Cette invention a été concrétisée par les filiales de l’industrie de la parfumerie. Une des laborantines expertes en chimie, Joëlle TROUBELZOUF, dont le mari a été contaminé a remarqué que la taie d’oreiller contenait des « paillettes ». Intriguée, elle a lancé, avec l’accord de sa hiérarchie, une analyse de la taie d’oreiller. Cette analyse a mis en évidence le fait que le virus réagissait quand il entrait en contact avec un mélange de parfums et de curaçao (pour la couleur bleue).

L’objectif de Madame TROUBELZOUF était de créer un produit qui rendrait le virus visible et les zones contaminées aussi (comme dans les spots consacrés à la maladie de rendre visible les zones infectée (mains, poignets, poignées de porte, etc.)). Elle a réussi.

Il sera donc possible très prochainement de pulvériser à grande échelle une solution issue d’un mélange de trois grands parfums. Cette solution qui reste en suspension dix-huit heures (18h) rendra sur le territoire aspergé les particules de virus visibles et bleues. Pour une surface comme Paris, 106km², deux mille litres (2000L) sont nécessaires. Chaque passant pourra ainsi éviter les particules en suspension…

Evidemment, le syndicat mettra à disposition de toutes les communes françaises son invention ainsi que les brumisateurs qui sont compatibles avec les Canadairs. »

*AJP : Agence Jojo Presse, Fiabilité, information vérifiée.

Publié dans Actualités et politique | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Artiste confiné

C’est fait : j’ai largement dépassé les mille à Paris ! Je me suis motivée pour passer plusieurs weekends hors de Paris (Vienne, Clermont-Ferrand, Bastia, etc.) et mes afterworks se transforment régulièrement en chasse au trésor ce qui me permet de dépasser les dix mille pas par jour. Bref, depuis juin 2017 je suis devenue une vraie chasseuse.

Depuis trois ans, je chasse donc les space invaders et j’ai fait d’énormes progrès. A la base, ce devait être le sujet de mon article mais depuis le mardi 17 mars 2020 nous sommes confinés, alors j’ai changé l’angle. Du coup, ce sera un article court !

Pendant le confinement, Invader a mis son application en arrêt : il est impossible de flasher et les messages d’erreur incite à rester confiné. Ca met tous les joueurs à égalité et c’est responsable. Voici un petit pot pourri multilingue :

Publié dans Computers and Internet, Divertissement, Jeux, Ordinateurs et Internet | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Confinement

En quelques jours, entre le 12 mars et le 16 mars, la France a instauré le confinement pour cause de pandémie. Il est donc interdit de se regrouper. Cela a imposé aux rabbins quelques décisions plus ou moins claires. C’est un événement important car les juifs ont besoin d’être au-moins dix pour réciter le Kaddich ou sortir la Torah et lire la péricope.

Par ordre de préférence:

Le message du rabbin de Neuilly qui nécessite d’être décrypté et qui arrivé le 17 mars. D’un autre côté, que serait un message de rabbin sans son commentateur !

Cher(e)s fidèles
Il est dans la vie des décisions difficiles à prendre. Celle de fermer une synagogue lieu ouvert par excellence en fait partie d’autant plus qu’elle engage toute une communauté et bien au delà tant notre synagogue de Neuilly accueille des personnes venant de tous horizons.
Toutefois la vie étant une valeur cardinale et infinie dans notre tradition, rien ne saurait primer face au risque même minime de mettre en péril ne serait-ce qu’une vie.
Les responsables communautaires ont à ce titre une lourde responsabilité et ne pas agir revient à négliger cette vie qui nous est si chère.
La pandémie qui sévit actuellement nous oblige à revoir radicalement notre conception des relations humaines, en nous obligeant à des gestes barrières – ce terme est siginficatif- en nous invitant à nous éloigner les uns des autres, elle nous contraint à repenser les liens qui nous relient les uns aux autres à commencer par ceux qui nous attachent à nos proches.
Le confinement est une opportunité d’y réfléchir d’améliorer la qualité de ces liens et de les approfondir. Il est aussi l’occasion de nous tourner vers notre Créateur avec plus de ferveur et d’authenticité alors que notre foi s’émousse parfois lorsque tout va bien et que nous oublions que rien ne va de soi …
C’est donc dans ces deux directions que je vous propose d’œuvrer dans les semaines à venir afin que nous nous retrouvions plus que jamais unis tant au niveau communautaire que sur le plan familial et social.
Que l’Eternel nous protège et mette fin rapidement à cette épreuve Amen !

Rabbin Michaël Azoulay

Vous l’aurez donc compris, notre synagogue de Neuilly Ancelle est fermée jusqu’à nouvel ordre. Il en est de même pour le Centre communautaire Jérôme Cahen et l’Espace Perronet.

Nous restons joignables par internet, téléphone et réseaux sociaux.
Nous vous proposerons aussi dans qqs jours des cours en ligne et des activités éducatives à partager en famille afin de préparer Pessah et que vive notre communauté.

Moché Taïeb

Le message suivant a le mérite d’être clair mais il arrive tard et je ne sais pas s’il est vrai. Je suppose même qu’il arrive parce que des cas sont déclarés dans la 

Le 17 mars, le Grand Rabbin de France écrivait « que la norme serait la fermeture des synagogues » et il mentionnait la notion de « sauver des vies » (פיקוח נפש). Et c’est vrai que si c’est en restant à la maison que nous sauvons des vies, il ne faut pas s’en priver !

Le tweet du Grand Rabbin de France en date du (dimanche) 15 mars me plaît plus car il rappelle un grand principe du judaïsme : « la loi du pays fait loi » (דִּינָא דְּמַלְכוּתָא דִּינָא) et qu’il intervient assez tôt. A ce stade, il n’appelle pas à la fermeture des lieux. Il est dans la ligne de l’intervention du Président et les offices du week-end ont eu lieu et ont été sensiblement raccourcis :

La plus claire, que j’ai reçue est celle du Rabbin Kassabi de Boulogne-Billancourt. Il n’y va pas par quatre chemins et précise même dans son deuxième post scriptum que non on ne s’amuse pas à braver les interdits en organisant un office privé. Ca permet d’éviter les commentaires.

 
Lundi 16 mars 2020 / 20 Adar 5780

Très cher(e)s fidèles.

Depuis le début de la crise que nous traversons, nous avons respecté toutes les instructions qui ont été énoncées.

Grâce à la réactivité de notre Président et de l’ensemble de notre Conseil d’Administration, nous avons souvent été en avance sur ce qui pouvait être exigé.

Il me revient maintenant, en tant que Rabbin de notre communauté, de prendre la décision la plus douloureuse : celle qui implique la fermeture de notre synagogue dès ce soir.

Rien ne peut me faire plus de peine et jamais je n’aurais pu imaginer un jour dans ma carrière, prendre une décision aussi radicale.

Mais face au risque réel de propagation du virus, nous devons prendre nos responsabilités. Le maintien de tout rassemblement pourrait être à l’origine d’un drame touchant l’un de nos fidèles ou un membre de nos familles respectives.

Comme vous le savez, rien n’a plus de valeur aux yeux de Dieu que la protection de la vie humaine.

L’annulation de nos offices ne doit pas rimer avec l’affaiblissement de notre ferveur et de notre confiance en Dieu.

Continuons à prier avec force et conviction !

Restons à la maison mais profitons de cette situation pour nous renforcer dans notre identité juive.

Notre quotidien est  profondément modifié et le temps va être exceptionnellement libre, comme jamais de notre vie.

Alimentons chacune de nos journées, réfléchissons, étudions, donnons du sens et profitons de chaque instant passé auprès de nos conjoints et de nos enfants que nous ne prenons pas le temps de voir grandir.

Je terminerai en ayant une pensée affective envers tous nos fidèles qui quotidiennement, faisaient l’effort de venir à la synagogue pour honorer leurs défunts en récitant le Kaddish pendant l’année de deuil. Je peux imaginer le chagrin que l’annulation des offices peut causer. Peut être vont-ils imaginer ne plus être à la hauteur de leurs devoirs.

Ce n’est absolument pas le cas ! Ces mesures exceptionnelles liées à  la préservation de la vie d’autrui sont sacrées.

Vous ne pouvez plus réciter le Kaddish mais vous pouvez par exemple, consacrer un temps particulier pour suivre un cours de Torah par jour pour l’élévation de l’âme de votre défunt. Cela procurera un très haut degré de dévouement.

Aujourd’hui déjà, nous avons mis en ligne plusieurs cours de Torah. Vous pouvez nous demander de les dédier à la mémoire d’un disparu. 

Vous pouvez également faire la Mitsvah de la Tsédaka afin de soutenir ceux qui en ont le plus besoin dans ces moments délicats.

Mes chers amis, protégez-vous et protégez votre entourage. Les moyens de communications modernes nous permettent de maintenir et d’entretenir le lien tissé entre nous.

J’espère que cette période prendra fin le plus rapidement possible et que nous aurons le mérite de nous retrouver en bonne santé au sein de notre si belle communauté.


Rabbin Didier Kassabi
Rabbin de Boulogne

 

Ps : La synagogue sera ouverte demain à 7h pour permettre aux fidèles de récupérer leurs Tephilin et leur Talith. Aucun Mynian ne sera organisé.

Ps2 : L’interdiction gouvernementale concerne également le rassemblement de fidèles à domicile pour organiser un office »

A ces messages, il est possible d’ajouter le très clair post Facebook du Consistoire, le 20 mars. Dans mon judaïsme, tout va bien ou presque…

Publié dans Judaïsme, Santé et bien-être | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le voyage

Jeudi dernier, j’ai vu « Yesterday », un film de Danny Boyle dans lequel un musicien victime d’un accident de vélo et d’une panne mondiale d’électricité se réveille dans un monde où les Beatles n’ont pas existé mais lui se souvient des chansons ! Dans « Men in Black », Griffin, mon personnage préféré, a la capacité de prévoir les conséquences potentielles infinies de n’importe quel scénario. Donc quand j’ai vu chez un ami « Le guide du voyageur intergalactique », je me suis empressée de me le faire prêter !

Aucune de ces histoires ne vaut ce chef d’oeuvre de l’humour anglais, du non sens britannique, de l’absurde écrit par Douglas Adams et qui contient quelques moments d’anthologie, idéaux pour rigoler dans le métro.

Mais d’abord le saviez-vous, d’où vient le nom du site de traduction  Babelfish ? Vous me répondez, de la tour de Babel évidemment ! Et vous auriez raison, au moins en partie ! Eh oui, car le Babelfish existe et lui tient, probablement, son nom de la tour biblique. Ce merveilleux poisson, se glisse dans votre oreille et traduit en simultané. Voici l’explication physiologique de son fonctionnement :

« C’est sans doute la chose la plus bizarre de l’Univers : il vit en effet de l’énergie des ondes cérébrales émises non pas par son hôte mais par tous ceux qui l’environnent. C’est en absorbant toutes les fréquences mentales inconscientes desdites ondes qu’il tire sa subsistance. Il excrète ensuite dans l’esprit de son hôte une matrice télépathique formée en combinant les fréquences de pensées conscientes avec les influx nerveux recueillis au niveau des centres d’élocution du cerveau qui les a générés.

Le résultat pratique de tout cela est qu’il vous suffit de glisser un Babelfish dans votre oreille pour instantanément comprendre tout ce que l’on vous dit, et ce, dans n’importe quelle langue. »

La suite de la description contient un dialogue entre l’Homme et D. durant lequel la non-existence de ce dernier est justifiée ! Celui a besoin de ce poisson est notre (anti-)héros, Arthur Dent, un Anglais entraîné dans une suite de voyages spatio-temporels à la suite de son sauvetage, in extremis de la destruction de la Terre (qui se trouve sur le tracé d’une future voie express intergalactique), par un natif d’une petite planète aux confins de Bétélgeuse.

Et évidemment, qui dit voyage dans le temps dit qu’il faut revoir sa grammaire. En effet, l’évènement a-t’il eu lieu, aura-t-il lieu, aurait-il pu avoir lieu ? La lecture du chapitre 14 du deuxième tome « Le dernier restaurant avant la fin du Monde » mérite trois étoiles à lui seul puisqu’il présente l’inestimable et indispensable « Manuel des milles et une conjugaisons à l’usage du voyageur temporel » du Docteur Streetmentioner qui :

« vous indiquera par exemple comment décrire un événement qui a failli vous advenir dans le passé avant que vous ne l’évitiez par un saut de deux jours dans le futur avant d’y échapper. »

Le meilleur est dans la suite que je vous laisse découvrir.

Pour conclure, si voulez savoir pourquoi une serviette (de bain) est indispensable à tous vos prochains voyages et pourquoi je vous invite à répondre quarante-deux aux prochaines questions qui vous seront posées, cette lecture est nécessaire et suffisante !

 

Publié dans Divertissement, Livres | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Construire une histoire de France

J’ai découvert l' »Histoire mondiale de la France » par un message Facebook signalant qu’un des articles était consacré à Rachi. Et en effet, dans ce livre d’histoire de France dont la construction est ingénieuse, l’article de l’année 1105 s’intitule « Troyes, capitale du Talmud ».

Le principe du livre est simple, il est construit chronologiquement. Chaque chapitre porte comme titre une année choisie parce qu’un événement qui a placé la France au centre du monde a eu lieu. Et c’est vrai, que depuis 1105 le nom de Rachi résonne partout dans le monde, enfin dans les écoles juives, yeshivot et talmudé Torah.

Le plus du livre réside, dans la seconde découverte : à la fin de chaque article une note renvoie à d’autres articles auxquels il est thématiquement lié. Génial pour les lecteurs qui fonctionnent par association d’idées ! Cerise sur le gâteau le fameux article 1105 est relié, entre autres, à l’article 1515 sur l’édit de Villers-Coterêts qui a institué le français en tant que langue officielle. Bon il semblerait que cela soit un peu plus compliqué que ça. Peu importe ce que j’ai adoré c’est un cette liaison ; deux le fonctionnement qui m’a donné l’impression d’un livre dont vous êtes le héros : un livre dont la France est l’héroïne !

J’ai aussi envie de vous parler de ce livre car le 15 février 2019, Jean-Christophe Buisson a chroniqué ce livre dans Le Figaro Magazine sous le titre « L’histoire boucheronnée ». La première phrase est :

Patrick Boucheron est un homme étrange. Lorsqu’il dirige un livre collectif sur l’histoire de France, il ne l’envisage que d’un point de vue mondial. A-national. Dénationalisé.

Non.

Universel ou plutôt centré et avec un angle personnel et contemporain qui lui fait choisir de consacrer pour le XVe siècle un article sur un procès qui n’est pas celui de Jeanne d’Arc mais celui concernant « Un esclave noir à Pamiers ». Ma grand-mère aurait apprécié. C’est oublié que l’article 1420 est intitulé « La France aux Anglais » et explique le Traité de Troyes du 21 mai 1420.

Si vous avez envie de vous perdre dans l’histoire de France et de la comprendre au travers d’événements moins souvent étudiés, c’est le livre qu’il vous faut ! Bonne lecture.

Publié dans Actualités et politique, Judaïsme, Livres | Tagué , , , | 1 commentaire

Une déception

Voilà quelques années que je suis administratrice d’un groupe Facebook qui s’appelle Judaïsme et Féminisme.

Le groupe est francophone et il rassemble des hommes et des femmes qui s’intéressent à ce vaste sujet en particulier et qui de manière générale sont réceptifs à des interprétations positives de la halakha : autoriser plutôt qu’interdire et surtout véhiculer le message que tout ce qui n’est pas explicitement interdit est autorisé.

Evidemment, le groupe a rencontré quelques trolls que nous avons exclus. L’une des dernières exclusions m’a touchée pour plusieurs raisons. La première est que je connais ce jeune homme d’une vingtaine d’années. Ensuite, il a fréquenté ma communauté qui rassemble tous les courants et a fait sa notoriété avec un la tolérance, deux l’inclusion plutôt que l’exclusion. Il a souvent commenté les publications en nous accusant souvent d’être plus anti-hommes que féministes et avec des propos essentialistes sur les genres…  Mais je le défendais, il fallait que jeunesse passe. Hélas, récemment, il a dépassé les bornes, une des administratrices l’en a informé puis l’a bloqué et voici sa réponse :

“Tu sais Lucie….il y aurait beaucoup de chose a dire sur le groupe qui se prend pour le tribunal penale internationale, qui a pour cible constante les hommes. Ce groupe n’a pas pour vocation d’aider les femmes mais juste d’emasculer les hommes. Bref, vous etes un produit de la mode, de la betise et de la superficie de la societe d’aujourd’hui. Rien de plus rien de moins. Et comme la mode vous n’aller pas durer tres longtemps… Sans compter que la plupart des membres sont des celibataires ménopausées qui se deguisent en religieuse haredite pour se donne une bonne raison de vouloir plus de liberté. Bref, pour finir, je te souhaite bonne chance.”

Je suis déçue et interrogative.  Comment véhiculer les interprétations modernes du texte ? Comment s’interroger au XXIe siècle sur les interprétations des siècles passées ? Comment convaincre que oui l’interprétation est possible puisque, de fait, les sages n’étaient pas d’accord entre eux et que rien n’est figé ? Pourquoi le discours réactionnaire se répand-t-il si facilement ?

Publié dans Computers and Internet, Judaïsme, Ordinateurs et Internet | Tagué , , | 1 commentaire