Les sagas

La saga est un genre particulier qui correspont très bien à l’été. En général, nous suivons une famille sur plusieurs générations avec un fil conducteur qui est souvent un des petits enfants du "terrible" aïeul. Déjà, il met du temps à mourir. Ensuite, il ne s’entend avec personne et surtout pas ses enfants. Mais, ce monstre de conformité excuse tout à un de ses petits-enfants, généralement le plus rebel, car il reconnaît en lui celui qu’il était plus jeune, toujours prêt à contester l’odre établi.
Etant adolescente, j’ai adoré suivre ces grandes familles ou de grandes aventures. Je me souviens des "Jalna" (qui ont été adapté à la télévision pour un feuilleton de l’été. C’était en 1994 et j’avais demandé à mes parents de choisir des hôtels avec télé le lundi pour que je puisse regarder et juger si l’adaptation était fidèle à l’image que j’en avais.)
 
Evidemment, il y a les échecs. Ainsi, je n’ai jamais terminé "Les Thibault" de Roger Martin du Gard. Il y a les grands classiques non lus commes les "Rougon Macquart" de Zola.
 
Il y a les surprises la saga d’Herbjorg Wassmo avec comme héroïne Dina. Glauquissime mais cela permet de comprendre que la vie en Norvège, dans un village de pêcheur n’est pas évidente ! Ceux qui attendent un peu d’optimisme doivent passer leur chemin : tout va mal du début à la fin !
 
Il y a les souvenirs d’enfant. Saviez-vous que la "Petite maison dans la prairie" était à l’origine un roman autobiographique de Laura Ingalls Wilder ? ! Et qu’il y a huit tomes !
 
Un des grands-maîtres du genre est Troyat avec le cycle des "Semailles et des moissons", "La Lumière des justes", "Les Eygletières" et "Les Héritiers de l’avenir".
 
De la saga, j’exclus les héros récurrents qui vivent le même genre d’aventure. Donc, Ian Fleming et ses "James Bond" n’en font pas partie car le héros n’évolue pas. En revanche, les "Arsène Lupin" de Maurice Leblanc sont à la frontière. Il y a des rappels d’une aventure à l’autre et le héros change. Au contraire, j’inclus la vie d’Oliver Barret IV, le héros de "Love story" puis d"Oliver story" et enfin d"Un homme, une femme, un enfant".
 
Enfin, voilà c’est l’été choisissez une saga ca évite de se poser des questions sur le choix des livres à emmener en vacances : vous prenez toute la série et un sac supplémentaire !
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s