Films d’espionnage français

Précédemment sur le blog (pas dans Desperate housewives), je vous ai écrit tout le bien que je pensais de "Secret défense", le film de Philippe Haim. J’ai vu "Espion(s)" de Nicolas Saada. Si la Guerre froide n’a pas (trop) inspiré les réalisateurs français, le terrorisme venu d’Orient ou de l’Islam inspire nettement quelques réalisateurs français (ok pas n’importe lesquels).
 
Dans "Espion(s)", la majeure partie de l’action se passe à Londres (les attentats de 2005 ne sont pas loins). Un petit voyou se trouve obligé d’espionner le directeur d’un labo pharmaceutique qui fait du trafic de nitrométhane (manifestement c’est un poil plus violent que la nitroglycérine ce qui donne lieu à deux scènes d’embrasement de corps pas forcément chaude mais au sens littéral).
 
Au delà du tout le monde est manipulé (tout le monde ne manipule pas, en revanche), il est intéressant de voir que la politique n’est jamais loin. Dans le film de Philippe Haim, le directeur de la DGSE demandait des fonds au Ministre de l’Intérieur qui lui demandait des preuves de ce qu’il avançait ce qui valait une excellente réplique sur le fait que "les preuves de menaces sont appelées des attentats" !
Dans le second film (mais premier long de Nicolas), la mission s’arrête brutalement quand les supérieurs à la DST décident que l"on a besoin de la Syrie en tant qu’amie et pas qu’ennemie."
 
En plus de prouver qu’en France, le cinéma d’action existe et qu’il est bon, que l’actualité est un moteur de création, ces deux films font passer de bons moments.
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s