Attente

Comment viennent les idées de lecture ? Avez-vous une idée quand commencez un roman ?

Pour moi, elles viennent en fonction du titre quand je suis devant un rayon de ma bibliothèque, par des conseils d’amis ou par « Elle« . Quand j’ai débuté « La singulière tristesse du gâteau au citron » je savais que l’héroïne était une jeune fille qui détermine, non seulement tous les aliments constitutifs d’un plat mais aussi les sentiments qui animaient le cuisinier au moment où il le confectionnait. Elle peut même remonter à l’agriculteur ! Je m’attendais à un livre loufoque. Mon imaginaire avait presque déjà conçu l’histoire.

Et non ! Le livre s’interroge plutôt sur la difficulté de vivre avec des dons ou, plus exactement, des capacités extraordinaires. Les enfants Edelstein ne savent pas comment s’adapter à leur environnement et le livre est imprégné de regret et de la conscience qu’être compatible avec le monde n’est pas simple.

Cet article, publié dans Livres, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s