De terre inconnue à terrain connu : au Day care

Tous les après-midi de 16h30 à 18h entre le mardi 5 et le jeudi 14 août, je me suis rendue au centre de jour pour animer. Nous étions un groupe de deux à cinq animateurs de J’Ose pour un groupe d’enfants qui a oscillé entre une douzaine et une petite trentaine. A nous, s’ajoutait les cinq travailleuses sociales de Sharana.

Si le programme avait été conçu en amont, les activités ne l’avaient pas été.

Le programme étant riche, il a fallu faire des choix. Pour mon groupe nous avons donc décidé d’avoir en fil conducteur la découverte du monde. Les activités devaient aboutir au développement individuel de chaque enfant. Ainsi, à la fin de chaque activité, les enfants avaient la possibilité d’être photographié tout seul avec leur oeuvre. Certains se cachaient même derrière.

20140806_171415

Pour partir à la découverte du monde, nous avons distribué des passeports.

Passeports

Les activités ont donc conjugué développement personnel et découverte du monde. Chaque activité se déroulait comme suit:

  • Rituel d’entrée, présentation, rappel des prénoms.
  • Jeu pour se défouler et mieux se concentrer.
  • L’activité en tant que telle :

Premier jour : remplissage du passeport. Chaque élève a écrit son nom en tamil et en anglais. La photo est dessinée par son camarade. Le pays visité est l’Inde, nous le situons sur la carte. Six enfants nous montrent des danses traditionnelles. Tous chantent en chœur une chanson. A la fin de l’activité, en guise de visa nous apposons un autocollant d’un animal caractéristique du pays.

20140813_173314

Le deuxième jour, nous sommes partis en Amérique du Sud peindre des ponchos. Et j’ai vécu un moment intense puisque mon poncho a été adopté par un des enfants. (Il était superbe, un hommage à Jules Verne : le soleil dardait des rayons verts.)

Troisième jour : visite du continent africain avec des extraits du Roi lion et la chanson Hakuna matata.

Quatrième jour : nous avons visité l’Océanie. L’activité artistique consistait à faire reproduire ou à inventer des dessins d’aborigènes avec des perles. Là aussi, les enfants nous ont épaté en se servant de motifs indiens pour remplir leur feuille. Le visa était, évidemment, un autocollant de kangourou !

20140813_17154420140813_17182820140813_172740 20140813_17252620140813_170924 20140813_170906 20140813_172050 20140813_17211820140813_173155

 

  • Et le dernier quart d’heure était réservé au rituel de fin fait pour se défouler sur une chanson. Cette année, Happy était à l’honneur.

Pour le dernier jour, une photo de groupe s’imposait :20140814_183600

 

Cet article, publié dans Santé et bien-être, Tourisme, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s