Magie au MAHJ

Il est des expositions qui non seulement ne répondent pas du tout aux questions de départ mais qui en plus en ouvrent d’autres.
Quand j’ai visité l’expo du musée d’art et d’histoire du judaïsme intitulée « Magie anges et démons je pensais trouver des explications sur les hofanim, les h’ayot, et les séraphins évoqués dans l’office du matin וְהָאופַנִּים וְחַיּות הַקּדֶשׁ בְּרַעַשׁ גָּדול מִתְנַשּאִים לְעֻמַּת שרָפִים, quelles sont leurs différences pourquoi autant d’espèces d’anges et qui sont Michaël et Gabriel les anges les plus célèbres du monde. Je voulais savoir aussi qui étaient les mazzikim que j’avais rencontrés dans « Les vendanges de Rachi » de Sylvie Weil. Dans ce roman historique, j’avais été très surprise de voire mentionner les amulettes et autres formules de protection. Je me souviens surtout de la phrase « On ne protège jamais trop les enfants. Et surtout, on ne rassure jamais assez les mères. » L’exposition est dans cette veine : la magie sert à rapprocher le divin.

J’ai découvert Sanoï, Sansanoï et Semangelof. Leurs noms font penser à des héros de dessin animé japonais et les dessins ou peluches qui les représentent à des Shadoks. En fait ceux sont les trois anges qui luttent contre Lilith et qui protègent les parturientes et les nourrissons. C’est marrant cette image de la femme qui est à la fois sorcière et qu’il faut protéger.

Cette exposition parle de magie et de « kabbale pratique » mais elle aurait très bien pu avouer parler de superstition voire de maraboutisme. Et j’ai la même interrogation que Chryseia à savoir « Comment, alors que la Torah interdit formellement la magie et la sorcellerie (Exode, 22,17 ; Deutéronome, 18,10-12), les juifs ont-ils pu malgré tout développer un ensemble de pratiques et de croyances magiques ? ». Sa réponse est à lire sur son blog.

De même, Nathalie Smadja conclut son article par « Superstition ? »

Enfin, dans le  Tea time club, émission de la grille d’été de France inter, le numéro du 28 juin était intitulé « (se) raconter des histoires ». Comme invité tout au long de l’émission Tobie Nathan et en intervenant vers 22h20 (soit une heure vingt après le début de l’émission) le rabbin Hagaï sur la superstition-magie-kabbale juive.  Evidemment, l’expo a été citée. Tout un programme.

Publicités
Cet article, publié dans Judaïsme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Magie au MAHJ

  1. chryseia dit :

    J’ai été pareillement surprise par l’angle choisi par les commissaires d’exposition. L’exposition va là où on ne l’attend pas, et c’est tant mieux, finalement. Le catalogue permet d’apprendre une foule de choses passionnantes, je vous le conseille si vous ne l’avez pas encore lu !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s