Une expérience quasi-scientifique

Côte d’Or a sorti récemment deux gammes de produits. La première est la gamme dessert, constituée de trois plaquettes de 200g de chocolat noir, au lait et blanc pour la cuisine. La seconde est la gamme bloc qui reprend les anciennes recettes. Sur la seconde, je ne peux pas dire grand chose car ont changé l’emballage et le grammage. La tablette est en effet passée de 200g à 180. Je n’ai pas apprécié la blague.

En revanche, sur la gamme dessert une analyse poussée a été menée. Découvrant le dessert lait, je me suis dit tentons ! Je suis une fan de « L’original.

J’ai commencé à être intriguée quand en l’ouvrant j’ai constaté que la barre de chocolat était similaire à celle du chocolat au lait classique. Je m’attendais à des petits carrés faciles à découper (je suis vendue au Nestlé dessert) !

En goûtant, non seulement, non seulement je n’ai pas été saisie par un goût totalement nouveau mais en plus je me suis dit tiens ça me rappelle vraiment beaucoup l’original ! J’ai donc regardé au dos pour voir si un élément changeait et rien même pas le tableau des informations nutritionnelles. Je ne m’attendais pas à ce que l’ordre des ingrédients change mais je pensais que la part de gras serait plus importante dans le dessert pour mieux fondre. Tout pareil !

Vous pouvez continuer l’expérience en les faisant fondre pour vérifier s’ils fondent de la même façon et s’ils s’incorporent à une pâte ou à des blancs en neige de manière équivalente. De mon côté, je peux vous dire qu’ils fondent tous les deux quand ils sont mis au soleil !

Faisant modérément confiance à mon palais, j’ai constitué un échantillon de testeurs. Ni une ni deux, j’ai proposé l’expérience à des collègues un midi. Dans cet échantillon absolument non représentatif de la population française, trois ont conclu que si différence il y avait, elle était très légère et résidait plus dans la texture que dans le goût, l’un a confirmé que c’était tout pareil et les autres ont mangé le chocolat !

L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’un collègue a voulu obtenir une réponse officielle à la question existe-t-il une vraie différence entre les deux chocolats ? Pour être complète, je précise que la tablette dessert est vingt centimes moins chère que la classique :

La réponse que je vous livre in extenso n’est pas piquée des vers :

« Référence contact: S-8799788

Monsieur Xxx,

Nous avons bien reçu votre contact qui a retenu toute notre attention. Ceci etant que les deux produits ne pas identique, si un ingredient est different d’ un produit a l’ autre, cela explique le deux produits sont different.

Notre société est très sensible à vos observations, suggestions et critiques. Elles contribuent à l’amélioration constante de la qualité de nos produits c’est pourquoi nous avons transmis vos commentaires aux départements concernés.

Nous vous remercions de votre confiance et de votre fidélité.

Le service consommateurs

Mondelēz International France »

Je vous laisse vous faire votre avis. Vos retours en commentaires sont évidemment bienvenues pour participer à cette expérience scientifique.

Publicités
Cet article, publié dans Aliments et boissons, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s